Effectuer une recherche sur le site

Cahier n°10 : la prospective appliquée aux projets territoriaux

Un projet de développement durable doit nécessairement dépasser les seuls court et moyen termes.

En effet, les finalités du développement durable induisent des questions dont les réponses relèvent en partie d’une réflexion de long terme :

  • Quelle ville de demain ?
  • Quel type de développement à poursuivre ?
  • Quels liens sociaux veulent les sociétés locales de ce territoire ?

L’avenir incertain inhérent aux grandes transitions en cours devrait inciter les acteurs des territoires à envisager la prospective comme un outil leur permettant de construire collectivement des visions stratégiques durables : élaboration de scénario, mise en perspective des enjeux actuels au regard des évolutions à venir (internes et externes), construction d’une vision de l’avenir qui intègre les réflexions sur les évolutions possibles.

L’observation des projets territoriaux de développement durable montre que si les programmes d’action peuvent être élaborés selon un pas de temps dépassant bien souvent la période du mandat, ils résultent rarement d’un travail de prospective. Les collectivités se situent davantage dans une logique de programmation ou de planification plutôt que dans une logique de scénarisation exploratoire ou normative de l’avenir de leur territoire.

En appeler à la prospective pour mobiliser les politiques publiques et pour transformer les stratégies d’action des territoires vers un développement durable ne va pas de soi et soulève de nombreuses interrogations auxquelles les partenaires du réseau Teddif ont souhaité répondre à travers ce cahier.

La finalité de ce cahier est de mettre en évidence les voies d’innovation pour un renouvellement des démarches de projet territorial de développement durable. L’usage de la prospective territoriale comme vecteur majeur de renouveau et d’innovation des démarches territoriales peut se révéler particulièrement adaptée à une amélioration de différents aspects des projets de territoire :

  • L’élaboration de l’état des lieux et la mise en lumière des interdépendances entre les composantes territoriales
  • L’implication des parties prenantes locales ; -Les représentations des identités territoriales sur lesquelles se fondent nécessairement les visions futures
  • Les conséquences sur l’action publique et sur les trajectoires de développement.